Deux univers différents, avec ces deux duos.
Essaie pas, c’est Marie Davidson et Pierre Guerineau. Ils se connaissent depuis quelques années et ont fait leur début dans quelques salles montréalaises avant de se faire repérer par le reconnu label DFA Records. Ils ont sorti il y a quelques mois leur premier album, Demain est une autre nuit. Univers sombre, ils chantent en français et expriment autant par leur musique que le chant.
L’envie de partir sur une débarque à 3 ou 4h AM, sans trop savoir ce qui nous attend. Voilà ce que donne la première écoute de l’album. Le goût de plonger, dans cette ambiance electro-synt. Ils continuent de surfer sur une belle reconnaissance, ne lâchant rien, les scènes internationales leur tendent déjà les bras.
À noter : On les a déjà entendus collaborer avec le groupe Police des moeurs que le Cercle a reçu pendant le Knock-out Fest.


Pascal Pinon. Deux soeurs jumelles islandaises, Ásthildur et Jófríður Ákadóttir, aux voix singulières. Folk insulaire, au son minimaliste. En mode autoproduction, le dernier et troisième album, « Sundur » laisse passer des ambiances lo-fi, lignes de synthé épurées, piano.

« Sundur » du proverbe islandais « sundur og saman » (qui signifie «à part et ensemble»). Un voyage, voilà ce que fait vivre l’album. Voyage dans des contrées lointaines.

En raison d’un conflit d’horaires, Ásthildur et Jófríður a fini par enregistrer la majeure partie des « Sundur » en seulement deux jours. Leur père, compositeur AKI Ásgeirsson, à la production et aux percussions jouées avec la ferraille. conception familiale avec au bout un projet aussi intime que mature.

Commentaires